Mes looks préférés de la Fashion Week pour l’hiver 2019-20

Cette dernière Fashion Week, les nouvelles tendances se sont dévoilées pour la rentrée prochaine. Du féminin, du trappeur, du tailoring… de quoi se façonner un look hivernal varié et personnalisé.

Et je commence par ce qui me tarde le plus d’adopter : le trappeur – workwear. Ces silhouettes pratico-protectrices aux allures montagnardes, à la fois stylées et confortables. On les a vues sous forme de bombers et peaux lainées accumulés, aux teintes kakis et camouflages imprimés, mais aussi en silhouette mini-maxi, avec des capes longues recouvrant des mini shorts et chaussures de marche. Grands cols, grandes poches, gants de protection et rangers seront donc de mise pour l’hiver prochain.

Pour plus de rigueur cette fois-ci, on revisite le smocking masculin à sa façon, version bourgeoise 70’s avec pantalon flare ou jupe culotte et sous pull nude sous la chemise, version rétro à carreaux pour un style plus preppy, ou carrément en silhouette plus street en accumulant doudoune, casquette et paire de baskets. On joue sur les pièces matelassées et les superpositions pop pour un look résolument nouveau. Pour un côté rétro, les costards se pareront de carreaux, motif inconditionnel de la saison. Style écossais, pour une mode anglaise aux teintes marron glacé, ou plus graphiques, ils mixeront leurs lignes et leurs couleurs pour nous habiller. Parce que le tailleur-pantalon sera partout cet hiver et qu’il ne sera pas forcément strict à porter.

Pour adoucir et féminiser cette grosse tendance, on mise sur les couleurs claires et pastels. Le blanc d’hiver sera à l’honneur cette saison en total look ou matché avec des nudes, tandis que les pastels joueront entre mauve, jaune pâle, bleu ciel, et vert menthe à l’eau. Et pour encore plus de légèreté, satins, mousselines et transparences viendront se confronter aux matières plus lourdes telles que cuirs et flanelles.

Côté féminité on sera servis, avec un cocktail de paillettes toujours au rendez-vous. Sequins, lamés, ou lurex… les irisés contrastent les looks moroses avec lumière et pep’s, pour des silhouettes très 80’s. Dans l’excentrique, on n’hésitera pas aussi à tester les imprimés floraux placés, très arty… mélangés à quelques couleurs pop, ces végétaux deviennent presque Pollock.

Pour accessoiriser tout ça, cette saison on mise sur une panoplie de couvres-chef : chapeaux cloches, casquettes, ou calots… viendront recouvrir petites lunettes, grosses ceintures et gants de cuir. Aux pieds, on se protège avec des cuissardes fourrées à la ville et des rangers de marche pour les champs. Résolument, la mode n’a pas fini de nous surprendre.

The grapes of wrath for TTT Magazine

Photographe : Servan Ilyne 
Stylisme : Clémence Guillerm

Modèles : Mila & Madison chez MP Paris
Hair Sho Tanaka
Make up Delphine Premoli

Assistanté photo : Amélie Canon
Post-production : Sophie Traverse

Hello World !

Cornerstone la créatrice… mais surtout l’exploratrice.

C’était d’abord clémencecornerstone. Puis c’est devenu barbapapapétrole, concentrant l’ensemble de mes créations. Mais rassurez-vous, vous êtes au bon endroit. Ce blog est à présent la plateforme principale de mon expression.

Vous vous pensez doué pour quelque chose, vous en aimez une autre, vous vous laissez guider par le destin… Moi j’atterris là, là, et là aussi; j’essaie de saisir le maximum de chaque expérienceLittérature, Arts-Appliqués, Stylisme, et maintenant Journalisme en Presse Féminine: voilà les étapes. La boucle infernale, ce qui me stimule et m’aliène.

Récemment diplômée Styliste de l’Ecole Supérieure des Arts St Luc Tournai; je prend à présent du recul sur cette expérience en Belgique qui n’aura pas été si évidente. M’exiler de mes repères. Commencer dernière, finir première. J’ai pris ce combat au sérieux. J’en tire une force, une maturité, une compréhension de moi-même. Des connaissances multiples dans le fonctionnement de la création dans la mode, un savoir-faire… L’art de la débrouille.

Dotée d’un rapport au temps exigeant, mon leitmotiv est de booker mes journées de programmes interminables, de découvrir un maximum, de profiter de chaque opportunité. Curieuse, curieuse, curieuse; sans cesse en quête de nouveauté; je me plais dans la recherche, les sorties, la photo, le rapport au monde, à l’art, aux gens. Ce qui m’inspire, me surprend, me passionne.

En découle ce Laboratoire Javanais. Comme une petite fiole contenant les mystères et recettes les plus secrètes; la combine, l’inspiration, la fragrance. Javanais, non pas vraiment pour la chanson, mais plutôt pour la langue de feu qu’il représente. Le Javanais est ce codage argotique empruntant une « phonologie parasitaire » caractérisant bien ma vision exploratrice. Comme un cabinet de curiosité, un lieu de recherches et de décryptage de l’actualité et des tendances. Une manière de réunir mon amour pour l‘art et la mode, notamment à travers le « Labo« , ce blog annexe où vous découvrirez les liens qui se tissent autour de leurs inspirations.

Bienvenue dans mon univers et bonne visite.

Clémence